Louise et Jeanne

La figure d’attachement, la fin de la culpabilité!

Un matin sur Facebook, je suis tombée sur cet article, « La figure d’attachement, ou pourquoi votre enfant est plus difficile avec vous qu’avec les autres« . Je n’en ai jamais parlé par ici mais des moments sont durs avec ma fille, souvent au retour de chez son père d’ailleurs. Parfois il lui arrive d’hurler non stop pour rien, jusqu’a ce que l’on mange et que je la mette au lit, le lendemain, ma petite fille redevient comme à son habitude… Pour moi, il est impossible de lui laver les cheveux, elle hurle avant même que je mette l’eau en marche! Si c’est mon père, son Grand Père adoré, pas de soucis c’est un ange qui fait ce que Maman dit, à savoir mettre les mains sur les yeux et la tête en arrière. Souvent j’entends « C’est un démon avec toi c’est dingue!« . J’avais l’impression d’être son souffre douleur, qu’elle faisait exprès d’être horrible pour me faire culpabiliser de partir au travail et de ne pas passer la journée avec elle.

J’ai souvent pensé qu’elle ne m’aimait pas, qu’elle m’en voulait, ou simplement que je ne faisais pas comme il faut avec elle.

Et puis j’ai lu cet article, et tout s’est éclaircit comme lorsque le soleil perce après un orage. 

parc-des-oiseaux-5

Photo Sandra Liliacea

Cet article est long mais vaut vraiment le coup d’être lu, si vous êtes un parent. Il a changé ma vision des choses et désormais je ne pense plus qu’elle puisse ne pas m’aimer. Au contraire, ça a renforcer ces signes d’amour qui surviennent de plus en plus pour mon plus grand plaisir, j’ai compris qu’elle se déchargeait avec moi/sur moi, parce qu’elle savait que quoi qu’elle me fasse, je serai toujours la pour elle, dans les pires et les meilleures moments, dans la routine comme dans toutes ses premières fois dans la vie. J’ai compris que si elle se donnait autant de mal à paraître « parfaite » aux yeux des autres, j’étais son seul soutien pour lâcher du lest et s’autoriser à extérioriser et péter les plombs.

Avant, il m’arrivait d’en pleurer, de fermer la porte de sa chambre une fois couchée, et de m’effondrer en larmes, tellement ça me brisait le coeur. Désormais, je prends le temps de lui parler, de lui dire que je serai toujours là pour elle, et surtout que je l’aime d’un amour infini. Je la serre fort dans mes bras, je lui chante une chanson complètement incohérente et fausse, imaginée par moi même, et ça lui rend son sourire ♥

Etre parent n’a jamais été inné ou une chose facile pour personne, mais je remercie vraiment l’auteur de ce bel article qui m’a guidé dans mon plus beau rôle, être sa Maman!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Google+

12 Thoughts on “La figure d’attachement, la fin de la culpabilité!

  1. Quel joli article! Oui c’est vrai que je n’avais jamais vu les choses de ce côté. Je me souviens d’une phrase que m’avait dite une de mes amie à la naissance de sa fille  » oh, c’est dur d’être une Maman » oui on en apprend chaque jour c’est un apprentissage à vie. Ca fait rire, ça fait pleurer et surtout ça fait grandir.
    Plein de bisous et ta petite fille a bien de la chance d’avoir une Maman qui sait se remettre en question et trouver les plus jolis mot pour elle.
    Mariella

  2. Très bel article et je dois dire, quel soulabement! Ma fille a bientôt 2mois et me rend également la vie impossible… J’ai trouvé le lien de l’article dont vous parlez en ligne mais pour une raison qui m’est inconnue, impossible de l’ouvrir ou d’y accéder (j’habite au Vietnam, ceci expliquant cela peut-être?). Je suis très curieuse et ai très envie de le lire. Puis-je vous demander de me copier coller son contenu et de me l’envoyer par mail??? Vous me sauveriez la mise… vanessa.muhlheim@gmail.com
    Merci d’avance :)

  3. Ton article est très émouvant et tellement compréhensible, il m’ait souvent arrivé de craquer en cachette parce que je ne savais plus comment gérer la situation et comment agir, c’est important de se remettre en question quand on est une maman mais il ne faut pas oublier que nos enfants nous aiment. J’ai adopté la même technique que toi, de les rassurer et de leur dire que je serais toujours présente et progressivement on a vu les résultats à la maison :)

  4. Je suis votre journal depuis un moment sans commenter… mais la… merci d’avoir pris le temps de partager cet article ! que c’est bon de lire ça quand on est une jeune maman
    Bonne journée
    Nina

  5. J’avoue que j’ai bien aimé cet article car il me rassure….. je vis un peu les mêmes moments parfois avec ma fille qui a deux ans… Ça me permets de relativiser finalement…
    Je voulais te dire que ton blog est super bien fait, tes articles sur ta fille sont très beaux, sensibles, réalistes… Ta fille a vraiment de la chance d’avoir une maman si attentive et attentionnée!! ;-)
    On leur donne tout notre amour et leur vie va être belle et riche (c’est ce que je lui répète souvent…). Finalement ce n’est que du bonheur!! ;-) Bonne journée!

  6. Merci pour le lien … cet article aide vraiment à devenir maman détendue et heureuse :)
    Merci aussi pour votre sincérité, ce qui rend tous les lecteurs ne se sentent pas seuls dans les moments difficiles de la maternité! Je vous souhaite beaucoup de force et d’amour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Post Navigation