Louise et Jeanne

Maman Solo

Je n’aurai jamais imaginé l’année dernière, en ouvrant ce blog, pouvoir écrire un article avec ce titre. Je n’aurai imaginé ce qui m’est arrivé, je n’aurai jamais imaginé ça pour ma petite Aria. Et puis voila, je vous en ai vaguement parlé mais depuis le premier mois d’Aria, je suis maman solo. Qu’est ce que ça change concrètement pour moi? Malheureusement pas grand chose… Disons que je n’étais pas aidée par le super papa, me retrouver seule avec ma fille, m’a fait énormément peur, puis petit à petit, on a trouvé notre rythme, on est plus heureuses, plus sereines qu’avant et chaque jour sonne comme une nouvelle étape dans cette nouvelle vie, à deux. Juste elle et moi. J’avais peur de ne pas réussir à tout assumer financièrement, sachant que je travaille à mi-temps, et de ne pas réussir à tout assumer chez moi, pour elle. Tenir le coup des petits pots maisons, avec le travail et mes horaires à la mort-moi-le-noeud, les réveils nocturnes, les bains toute seule, les lessives etc Tout ce qui fait le quotidien finalement.

J’avais honte de la situation, qu’on se dise « tiens celle la, elle s’est fait engrossée en boîte! » ou les regards qui ne comprenaient pas. Et puis, aux phrases « ah quand le petit deuxième alors?! » je répondais « Jamais ». Et je racontai, vaguement, l’histoire. Mon histoire. Mais voila, aujourd’hui, j’ai un sourire tellement honnête sur les lèvres qu’on ne me pose plus ces questions, je suis heureuse et tout roule, malgré la stupéfaction des gens! « Oh mais je savais pas! » « Mais quel connard! » « Mais il a ruiné ta vie! » « Si je le pensais comme ça… » Et moi donc?!…

Après plus de six mois à être maman solo, j’avoue que ces peurs, je l’ai largement dépassée. J’ai cette force en moi, je ne sais pas d’où elle vient, qui elle est, mais je n’ai peur de rien pour elle et moi. Je ne baisse pas les yeux ou la tête sur ma situation. Tous les jours, malgré la fatigue, je vois son sourire au réveil, quand je m’absente pour le travail une longue journée, elle me retrouve en me faisant un sourire et un petit « aaah » l’air de dire, « ah c’est bon, maman est la! » et voila, tout ça me nourrit tous les jours d’un immense bonheur. Je suis fière d’elle, fière de moi, et par dessus tout, très fière de ma petite famille. Parce que, soyons honnête, j’aurai préféré être une famille à 3, être heureuse et qu’elle ai la présence de son papa tous les jours. Mais la vie a choisi un autre chemin pour moi, et je suis bien mieux ainsi. C’est dur à croire? Mais on ne sait pas ce qu’il se passe chez les gens, derrière les façades de sourires sans vie… Je préfère largement être toute seule et à n’attendre rien de personne. Je sais ce que j’ai à faire, que je suis seule à le faire, très souvent ma maman m’aide aussi et j’ai énormément de chance pour ça, et ça va très bien ainsi. Je préfère largement être seule que passer mes soirées à me faire hurler dessus, à tout assumer pour ma fille et en plus de ça, être mal dans mon couple. J’étais malheureuse, je savais depuis le dernier trimestre de grossesse qu’il ne serait pas la pour elle. J’avais tout compris, j’avais tout senti… J’ai espéré jusqu’au dernier jour, jusqu’à la dernière nuit blanche à me faire insulter, j’ai pensé qu’en l’ayant dans les bras, en vraie, ce 28 janvier 2014, il changerai, je me suis remise en question sur tout, je me suis oubliée totalement pour essayer de tout sauver. Mais il était déjà parti, et trop lâche pour l’admettre. Je suis donc restée 6 ans avec le père de ma fille, qui voulait un bébé depuis 4 ans. A mes 6 mois de grossesse, il a rencontré quelqu’un à son travail. Quand Aria avait un mois et demi, après plus de 4 mois d’enfer à la maison, à nous hurler dessus, à ne plus rien partager, à tout nous reprocher elle et moi, il est parti. Il a avoué. Il me trompait depuis des mois, me mentait etc Il est parti vivre son histoire avec sa Salima. Et Aria et moi, on est restées plantées la… Je savais que 2014 allait changé ma vie, mais je pensais pas à ce point ^^ La pente a été dure et coriace, mais on est bien mieux seule que mal accompagnée, ce dicton est tellement vrai! Aujourd’hui je suis maman solo, fière de mon bébé, fière de moi pour tout ce que j’accomplis pour elle, et définitivement, je n’ai plus honte de ma situation… et ça fait un bien fou!


Pour illustrer cet article, je vous met cette vidéo Pampers. J’ai versé ma larme j’avoue… Le premier anniversaire d’un bébé, c’est aussi, le premier anniversaire d’une maman. Je ne vivrai jamais cette attention de la part du papa, je ne vivrai jamais ce genre de moment, mais je trouve ce moment tellement magique…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Google+

62 Thoughts on “Maman Solo

  1. T’es une super maman <3
    Bravo pour avoir remonté la pente, ta petite Aria sera très fière plus tard de sa maman :)

  2. je suis contente de te voir posée et sereine, ça a été tellement difficile pour toi, tous ces doutes et toutes ces interrogations, toute cette souffrance et puis finalement tu t’en sors bien, tu assures et j’en étais sûre… vous avez l’air heureuses toutes les 2 et c’est le principal, et votre vie, ta vie n’est pas terminée et te réserve encore plein de jolies choses j’en suis sûre aussi….
    plein de bisous à vous 2 et encore plein de jolis moments…

  3. C’était tres émouvant á lire, je suis heureuse pour toi!

  4. Wahou.. <3

    Je te trouve extrêmement courageuse d'élever ta princesse seule, de le faire avec autant d'amour .. Aria a de la chance de t'avoir comme maman.

    Prenez soin de vous, & je vous souhaite tout le bonheur du monde ! <3

  5. tu as eu beaucoup de courage et de force pour surmonter cette épreuve :-( je te souhaite tout le meilleur avec ta puce, tu as de quoi être fière, tu es une super maman et ta fille en sera elle aussi très fière dans quelques années

  6. Bravo à toi, tu as été très courageuse et tu l’es toujours! On voit que tu sens mieux avec tout ça parce que tu en parles, tout simplement. C’était une situation super difficile, aucune future maman ne l’imagine comme ça mais tu as traversé cette sombre période avec brio et dignité, bravo!! Gros bisous à toi et à ta chérinette d’amour!

    • C’est vrai… Quand ça allait très mal, je n’avais pu en parler à personne. Je disais tout le temps « Il se passe un truc mais je peux pas en parler »… Et deux jours avant la naissance d’Aria, j’étais tellement mal, j’ai envoyé un email-roman à une amie/confidente, je lui ai tout balancé, ce que je pensais, ce que je sentais, que je passais mes journées à pleurer, que j’avais peur… Un mois après je l’ai relu et tout ce que j’avais prédit était arrivé. Il faut se faire confiance, il faut vraiment avoir confiance en soit, j’aurai pu écourter mon mal-être, mais bon c’est la vie :) Merci en tout cas <3

  7. C’est un article vraiment émouvant. Et bravo pour le courage dont vous avez fait preuve toutes les deux. L’important comme tu l’as souligné, c’est que vous soyez heureuses toutes les deux et sereines.
    Et merci pour la découverte de cette jolie pub pampers! Il ne sera effectivement pas présent pour te le souhaiter. Mais il n’empêche que ce sera ton anniversaire de maman quand même. :) et bien sur l’anniversaire d’Aria.
    Bises

  8. Tu es courageuse, ta fille saura te le rendre. Je ne te connais pas, mais j’éprouve pourtant une grande tristesse quand je pense au calvaire psychologique que tu as dû traverser seule dans ces moments où on a tellement besoin de soutien et de sécurité. La fin de grossesse, l’accouchement. Merci à toi de t’être dévoilée un peu ici. Je te souhaite un paquet de bonheur format familial. <3

    • J’espère qu’elle saura me le rendre, on verra bien :) en tout cas je lui donne tout ce que je peux et je fais au mieux pour elle et on verra! Calvaire psychologique, ça se résume en violence morale tout simplement… Une fois sortie de tout ça, j’ai ouvert les yeux sur tout ce que j’avais vécu, j’ai pu mettre des mots sur la violence que j’ai subi avec un psy et franchement ça m’a fait du bien et c’est aussi ce qui a fait que j’ai pu me remettre de tout ça assez vite. Bon Aria a beaucoup joué aussi puisque les deux premiers jours je n’arrêtais pas de pleurer et à me voir pleurer, elle ne voulait plus manger. Donc ça te donne vite envie d’arrêter de pleurer et de faire face avec elle ^^ merci beaucoup en tout cas, bisous <3

  9. Quand je vous lis, c’est peut-être égoïste mais je ne peux m’empêcher de penser « oh mon dieu et si ça m’arrivait, non c’est pas possible, je ne m’en remettrai pas, et je ne veux pas ça pour mon enfant », mais ce sont des choses sur lesquelles on n’a pas forcément de prise, et comme vous le dites la vie en décide parfois autrement. Toutefois je trouve le dénouement de votre histoire très beau, on ressent à chacune de vos phrase l’amour pour votre fille et la force intérieure qui vous habite. Je vous souhaite bcp de bonheur, et votre fille a beaucoup de chance d’avoir une maman comme vous :)

    • Je sais que j’ai souvent servi « d’exemple » du style « me fais jamais ça! » Mais voilà il y a des choses qu’on ne décide pas et c’est comme ça. C’est a dire qu’on était tellement mal toutes les deux quand il était la, qu’on est vraiment plus heureuses sans lui ^^

  10. Très bel article :) la joie d’être maman, tout simplement. Cela n’a pas de prix!
    Bonne route avec Aria, profites de chaque moment.

  11. Tu es une maman au top.
    Aria et chanceuse de t’avoir, vous vous êtes bien trouvées ! :-)
    Je t’admire pour ton courage, ta volonté et ta determination.
    ❤️

  12. Je ne sais pas si monsieur a le courage de se regarder dans la glace le matin mais toi tu peux être fière de ce que tu es, tout simplement une très belle personne…
    Béa

  13. Emilie, te lire me donne les frissons, peut être parce ce que j’attends un bébé moi aussi….Tu as été très courageuse vu la situation et ton âge. Je suis admirative. Je te suis depuis quelques mois et je suis contente de connaitre le pourquoi du comment;je te souhaite encore plein de courage, et bonne route. Hélène

  14. Mon dieu quelle histoire. Je savais que ton « copain » était parti mais je ne savais pas la suite…
    Tu es une super mamannnnnnnnnnnnnnnnn !!!
    Je t’admire vraiment et ta fille a de la chance d’avoir une maman comme toi.
    Peut être auront nous l’occasion de nous recroiser à une bourse de la petite enfance (il y en a une au même endroit que l’an passé le 12/10).
    Des bises

  15. Un article très émouvant effectivement. Je vous envie d’avoir le courage d’en parler .Ma petite Jeanne a 4mois 1/2 et c’est le soleil de ma vie.Je suis comme vous « une maman solo » qui a encore peur du regard des gens ,de ce qu’ils peuvent penser ou dire sur cette situation car généralement c’est de notre faute à nous si on est tomber enceinte c’est une trahison…. l’homme n’est que la victime de cette machination! Ma fille est arrivé comme ça sans prévoir son père ou géniteur a voulu que je choisisse « c’est moi ou le bébé » j’ai choisi s’en est suivi une grosse dépression pendant ma grossesse et à l’heure d’aujourd’hui la crainte de ne savoir lui expliquer pourquoi elle ne connaît pas son papa. J’aimerais connaître votre avis la dessus ? Merci en tout cas c’est grâce aux femmes comme vous qui osent parler que je trouve un peu de réconfort dans ce combat de tout les jours d’élever son bébé seule….

    • Je pense qu’il ne faut pas avoir peur, puisqu’elle le ressentira forcément. Si elle est heureuse et reçoit tout l’amour qu’elle peut de chaque personne qui l’entoure, elle ne vous en voudra pas et vous n’aurez pas à lui expliquer de milles façons votre choix. Courage en tout cas :)

  16. bravo et les mamans solos ont est plus forte loool car on a pas le choix

  17. Tu peux être fière de toi, bravo pour ton courage et ta détermination ! Être maman solo ne doit pas être de tout repos mais comme tu le dis, il vaut mieux être seule que mal accompagnée !

  18. Il faut s’accrocher dans ces cas-là et tu es au top! Il faut réussir à gérer et le côté psychologique et tout ce qui fait une maman et j’ai l’impression que tu t’en sors bien :) Heureusement que la suite est super positive :)

  19. Je commente rarement les blogs mais ton temoignage fait tellement echo en moi !
    Le pere de mon fils m a annonce qu il souhaitait une separation une semaine avant la naissance.
    Nous etions ensemble depuis 12 ans. J n ai compris que plus tard qu il y avait quelqu un d autre dans sa vie.
    Je sais les doutes, les pleurs, l immense fatigue, la difficulte a assumer sa situation devant les autres,… mais je sais aussi la force, la fierte et la confiance en soi qu on en retire :-)
    Aujourd hui mon fils a 7 ans, j ai rencontre l homme de ma vie il y a trois ans et je mesure le chemin parcouru.
    Je te souhaite donc le meillleur pour toi et ta fille et suis a ta disposition si tu veux echanger quelques messages..
    Maman solo, c est tres dur mais c est aussi un quotidien privilegie que l on vit avec son enfant, on en ressort tellement plus fort !

    • Oh punaise, ça semble assez similaire oui… Sauf que toi tu as le recul sur la situation, et ça me donne encore plus d’espoir de savoir ta fin heureuse :) au moins il a eu le courage de te le dire, c’est deja ça… Moi il croyait continuer sa double vie pendant 10 ans sans que je ne dise rien… C’est exactement ça, la fatigue, les larmes, les merde j’en ai marre! Et finalement compensés par la fierté, la joie de voir son bébé sourire etc j’espère que j’aurai la même fin d’histoire en tout cas ;) et merci d’avoir commenté, ça booste de savoir qu’on est pas seule dans une situation, et en plus ça donne beaucoup d’espoir!

  20. Une histoire un peu différente de couple, mais une grossesse à passer toute seule et une maman solo depuis 14 mois donc je me reconnais vraiment dans ton article. Et oui on trouve la force, on trouve l’organisation, on trouve les bons plans, on trouve la confiance et tellement d’autres choses. Ta petite Aria n’a pas encore 1 an mais tu verras cet anniversaire aura aussi un gout de nostalgie par rapport à ce que tu as accompli, en tout cas moi j’avais fait une petite fete et au moment d’amener le gateau avec la bougie grosse larme sans m’y attendre car je crois que j’étais fière de ma ptite poupette, de ce qu’on a construit toutes les 2 en un an et de la petite fille qu’elle est aujourd’hui. Même si parfois les choses sont pas toujours facile je dirai que ça vaut vraiment le coup de s’accrocher, bon parfois il faut lacher prise sur notre organisation de super maman pour ne pas nous oublier aussi et trouver le bon équilibre. Plein de belles choses. Je mets ton blog dans mes favoris :-)

    • Moi ça ete les 6 mois. Ça m’a foutu un coup au moral, je me suis dis purée deja six mois qu’elle est la, elle évolue tellement et puis de mon côté, tellement de chose qui ont changés! Si j’avais imaginé être assez forte pour tout ça… On se surprend et se découvre aussi, et comme tu dis, on trouve l’organisation, les bonnes promo etc et finalement le temps passe et on a des bébés heureux, c’est lessentiel :) merci beaucoup <3

  21. Ton discours est extremement touchant. Tu es forte, tu peux etre fiere de toi. Tu est heureuse maintenant, ta fille aussi, et c’est tant mieux, c’est ce que tu mérites. Bravo pour ces mots tres justes

  22. Bon après avoir lu ton article et regardé la vidéo autan te dire que moi aussi je pleur! Arrrf j’suis grave!
    Emilie, je te souhaite beaucoup de bonheur avec ta puce! tu le mérites. Et comme tu le dis si bien même si ce n’est pas facile a admettre n’es pas honte de ta situation tu ni es pour rien! C’est peut être un gros abruti mais en attendant il t’a offert un très joli cadeau que toi seule connais la valeur! Bref tu es super maman, le meilleur reste a venir! Bises <3

  23. Je n ai pas réagis la première fois en lisant ton article qui m a énormément émue mais je pense fort a toi et a ta petite…
    Je pense que tu as fait le meilleur choix pour toi et avant tout pour elle… Si vous êtes heureuses toutes les deux c est le principal… Je pense que la force que tu as pour surmonter ces épreuves difficiles tu l’as pour Aria, un enfant ça change énormément de choses et tu penses avant tout a son bien être, a elle…et pour tout ça tu es une maman avec un grand M une maman en Or …
    J espère que le jour ou j aurai la chance d avoir un enfant et si il m arrive une situation semblable j aurai ta force, ton sourire pour me relever…
    Bisous

    • Merci beaucoup <3 Des fois je me dis que je ne suis pas une super woman, c'est juste que mon "petit moineau" se lève tous les matins affamée et qu'il faut que je lui donne à manger, je n'ai pas d'autre choix que de me lancer dans une journée, je ne peux pas glander ou pleurer une journée tu vois? Donc je ne lâche rien ^^ Bisous

  24. lileeliloo on 1 octobre 2014 at 19 h 46 min said:

    Tu nous a ouvert ton coeur alors je ne pouvais que laisser un message pour toi qui m’a tant ému. Aria a beaucoup de chance d’avoir une maman courageuse, forte et qui a su rebondir comme tu l’as fait. On ne peux rien prévoir du futur et malheureusement, la vie nous joue de mauvais tours où on ne peux rien maîtriser sur le moment. C’est l’après que l’on peux choisir : s’effondrer ou relever la tête. Aria t’a certainement aidé à surmonter tout ça, je n’ai pas la chance d’être encore maman mais je suis certaine que l’on peux franchir des montagnes pour eux ! Je te souhaite énormément de bonheur pour les années à venir pour toi et Aria, et de rester positive ! Des bisous

    • Ah ça c’est sur! Heureusement qu’elle était la cette petite chipie! Et oui on peut vraiment faire beaucoup pour son enfant, tu le découvrira un jour :) Merci pour ton message en tout cas, bisous

  25. Whaou ! Ce genre de chose arrive tellement souvent…. Je suis assez triste pour toi et ta fille.
    Et puis finalement non je ne suis pas triste. Vous êtes certainement plus heureuses comme ca toutes les 2 !
    Bisous les filles !

  26. Bonjour, j’ai 27 ans et n’avais pas l’intention de me laisser démonter car monsieur est en dépression et que je vais être seule, car il fait sa crise existentielle. Et la tu me conforte dans mon idée. Merci. Tu es courageuse, et je me reconnais la dedans. Je n’ai jamais baissé les bras. Bravo. On en reparle en juillet.

  27. Merci!

  28. Je suis très touchée de lire ton témoignage. Le regard des autres, c’est souvent celui que l’on porte sur soi, non ? Tu as parcouru un chemin immense dans l’affirmation de toi, quel cadeau pour ta fille !

  29. Pingback: Maman solo // Mes bons plans - Louise et Jeanne | Louise et Jeanne

  30. Aurelie-Anne on 29 janvier 2015 at 0 h 04 min said:

    T’es une Maman qui déchiiiiire ! (Non je ne bosse pas pour Sixt !)

  31. Pingback: Un âge idéal ? | Mais quelle idée !

  32. J’ai commencé à suivre ton blog en Septembre 2014, j’étais enceinte. Puis, j’ai fait une fausse couche. En juillet 2015, je suis à nouveau tombée enceinte. Et je serais une maman solo, aussi.
    Comme toi, une fille au boulot, il m’a trompée et puis, lasse de ses mensonges, de mes pleures et de la peur de faire mal à ma fille en m’oubliant trop, pour tout sauver, je suis partie.

    Je vais finir mon chemin, seule. En espérant que tout aille bien pour elle, pour nous. J’ai l’impression que c’est cliché, que c’est irréel et tellement pathétique. Et puis, les clichés le sont car ils existent bel et bien. Tout cela n’est pas un cauchemar mais bien réel.

    Je relis tes articles, et cela me donne du courage.

    Merci.

    • ça me rend triste de lire ça, ça me rappel tellement de choses, tellement de doutes que j’ai eu… Tellement de larmes qui sont coulées… Et puis je vois avec deux ans de plus, cette situation dans laquelle j’étais, et puis un jour, quelqu’un m’a dit « Ta fille n’est pas une erreur, c’est un cadeau » et chaque jour, cette phrase se confirme <3 Ce sera pareil pour toi, pour elle, pour vous deux. Et tu verra, tu vas galéjer à certains moments, mais ça en vaut la peine. La complicité avec ta fille sera tellement intense et tu saura pourquoi tu as fait le choix. N'oublies jamais que le vrai bonheur, le vrai luxe c'est de partir d'une situation qui ne nous convient pas, qui ne nous rend pas heureuse! Regarde tous ces couples parfaits sur Facebook et aux réunions de familles, alors que lorsque la porte est fermée, ils ne font qu'hurler et ne rien partager. Au moins ta fille te verra heureuse, et forte. C'est l'essentiel. Courage en tout cas <3

  33. Sévrine on 14 août 2016 at 8 h 03 min said:

    Bonjour ma belle. J’ai lu ton article et les commentaires en tentant de retenir mes larmes. Elles s’écoulent en t’ecrivant. Tu es très courageuse. Ton article me fait écho car je vis strictement la même chose. Je suis séparée du père de mon bb depuis 2 mois. Mon petit précieux à 11 mois et demi.

    Je souffre au quotidien c’est très difficile. Mon histoire n’a rien d’un conte de fée : orpheline de mes deux parents, mariée puis divorcée d’un homme qui avait une double vie pdt tout notre mariage, un premier garçon de 8 ans que j’élève seule. Je rencontre après le papa de mon bb, 4 ans de relation, très houleuse, on s’est séparé chaque année pratiquement. Je tombe enceinte en 2015 on décide de garder le bb, je suis heureuse, folle amoureuse mais très inquiète car le caractère mysogyne, matcho et intolérant de mon homme me stresse. Grossesse affreuse, gros diabète des les 15 premiers jours de la grossesse, arrêtée jusqu’au bout, je souffre physiquement, nous ne vivions pas ensemble à ce moment-là j’avais encore mon chez moi. Je perd mon boulot à cause de mon arrêt , mon contrat n’est pas renouvelé. 8 mois de grossesse je pars m’installer avec mon aîné chez le père de mon bb. J’accouche par déclenchement, tt se passe bien. Jusqu’au 4 mois du bb ça allait, je faisais tt bien entendu, monsieur n’aime pas changer les courses. Il n’aime pas s’occuper de la maison , la femme c’est fait pr sa. Au début je fais avec bon coeur car je me disais que j’allais trouver du travail et qu’on serait obligé de réguler la gestion à deux. Mais cette année 2016 est une vraie bit** avec moi. Au bout de 150 candidature rien pas de boulot, rien, je commence à déprimer, et Mr au lieu de me soutenir m’enfonce en m’insultant… « J’étais une moins que rien, une casos » il ne m’aide pas je gère tout, le linge, le repas, les courses, bébé, mon grand, je tond même la pelouse en payant toutes les factures. Aucune estimé, aucun soutien. À la suite dune hospitalisation très épuisante moralement et physiquement je me fais incendier et traiter de merde. Juste avant une nuit, j’étais partie à l’hôtel avec mes deux enfants car je n’en pouvais plus des insultes….

    • Sévrine on 14 août 2016 at 8 h 14 min said:

      Le lendemain je veux récupérer des affaires propres pr mon bébé. Cet homme m’avait bloqué l’accès à la maison une journée entière. Je vais au flic on me dit il est propriétaire vous n’êtes rien, il fait ce qu’il veut. À la fête des mères il me dit que je ne suis rien d’autre qu’une merde et que ce n’est pas parce qu’il m’a fait un enfant qu’il doit m’admirer, m’estimer et me respecter. Je le cite la. Des mots à jamais gravé ds ma mémoire. Je prend la décision de partir, j’ai eu de la chance de trouver un appart facilement. Je suis fière d’être partie mais l’isolement est dur à vivre. Revivre encore une fois ça, c’est épuisant. Surtout qd je subis encore aujourd’hui du dénigrement et des menaces de la part de mes deux ex. Il me traite de folle, de mauvaise mère. Ils sont ds la manipulation perpétuelle. C’est un vrai cauchemar. J’essaie de m’accrocher et de me battre pr le bonheur et le bien-être de mes enfants. Je veux leur inculquer les valeurs de respect de la femme de la maman, la tolérance. Je ne dors pas la nuit car j’angoisse sur ma vie, sur ma situation pro, j’ai peur, je doute de moi, ils arrivent à me faire douter de moi. La je suis dévastée car mon bb à bientôt 1an je voudrais lui organiser qch mais je suis toute seule. Qu’as tu fait toi pr le premier anniversaire de ta louloute? Merci d’avance et dsl pr le roman. J’en avais gros sur la patate

      • Mon dieu, ça doit être horrible toute cette pression pour te déstabiliser… Je n’ose même pas imaginer et à quel point tu dois te montre forte tous les jours face à eux. Malheureusement je pense que tu n’es même pas la seule maman solo à vivre un tel enfer, c’est ce qui est pire dans tout ça. Courage avec tes deux enfants, si déjà tu as réussis à avoir un toit, c’est un grand pas. Le boulot, ça viendra quand ce sera le moment. Pour le premier anniversaire de ma fille, j’avais fait un buffet pour fêter ça en famille, un goûter avec des gpAteaux que j’avais faits. Maintenant qu’elle est plus grande je me vois bien organiser une sortie dans un zoo ou un parc, parce qu’elle adore les animaux et que ça lui ferait très plaisir. Oublie pas que le plus important, c’est toi. Maman heureuse, bébé heureux :) Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

Post Navigation